PhytoPatho

12 septembre 2007

Prolifération racinaire

DSCF0002

Cette plante a du être oublié quelques années avant que je vienne la délivrer d'un pot devenu bien trop petit pour elle. Il ne restait plus un cm2 de terreau. C'est impressionant de voir comment cette plante à resister au manque de substrat. Les racines se sont accumulées en s'emmelant jusqu'à occuper chaque recoin et même prendre la forme du pot.

Posté par Lucilu à 10:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


22 août 2007

Photos de symptômes...sur vigne !

Quelques photos de symptômes de maladies de la vigne que j'ai pris l'été dernier. Le défis c'est de reconnaitre les maladies (Allez Zitoun c'est facile pour toi, non ?)

DSCF0020 DSCF0021

S1

DSCF0017

DSCF0023

S3 S4

S2

Posté par Lucilu à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 août 2007

Un rosier envahi de toiles ?

acariens Ces fines toiles de soie n'ont pas été tissuées par une araignée mais par des acariens. Ils ont profité de la période estivale pour envahir mon rosier, et comme on peut le voir sur la photo, son avenir semble bien compromis ! Le responsable c'est Tétranichus urticae, on peut le voir a l'oeil nu mais pour pouvoir le différencier il est nécessaire d'avoir une loupe.

Les acariens ne sont pas des insectes car ils possèdent Huit pattes mais ça ne les empêche pas d'être des ravageurs redoutable pour les plantes ornementales notamment.  Ils tissent des toiles de soie pour se protéger des prédateurs.

Les premiers symptômes sont visibles quand les feuilles se ternissent et tombent. On peut observer des déformations sur la surface des feuilles qui sont dues aux ponctions de suc cellulaire.

Si on se rend compte assez vite de leur présence (pas comme moi), il est recommandé d'appliquer un savon insecticide ou du soufre microfin (acaricide naturel) régulièrement jusqu'à leur disparition.

Posté par Lucilu à 20:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 août 2007

Aux secours, le Yucca !

Des pucerons jaunes ont envahi le yucca, provoquant le noircissement des tiges et la chute des feuilles.

CIMG6561

Les pucerons font parties de la super famille des Homoptères et de la famille des Aphididae. Ce sont des insectes piqueurs suceurs qui se nourrissent de sève élaborée. Ils provoquent des dégâts directs en affaiblissant la plante par la ponction de sève en cas de fortes populations et des dégâts indirect par la sécrétion de miellat qui sali la plante mais en plus provoque l’apparition d’un complexe de champignon appelé fumagine. Le miellat, riche en sucres et en acides aminés, permet aux champignons de se développer sur la plante et entraîne une réduction de sa photosynthèse.

DSCF0033

Que faire pour s’en débarrasser ?

Tout d’abord s’armer de patience car Il faut nettoyer les feuilles une par une avec un gant humide et du savon pour éliminer les pucerons. Quant aux champignons, ils devraient disparaître naturellement avec le temps puisqu’il n’y aura plus de miellat.

DSCF0042

Posté par Lucilu à 18:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 juillet 2007

Noctuelle de la Molène : Cucullia verbasci

Je vais commencer par cette chenille car c’est elle qui m’a donné l’idée de faire ce blog. Elle m’a bien embêté au début de l’été (si on peut parler d’été en Bretagne ?), en dévorant ma réserve de Molène récolté sur le bord d’une route, ou je devrais plutôt dire sur la route car les racines étaient encrées dans les graviers. Ce sont des chenilles très voraces qui causent d’importantes défoliations.

MOLENEBouillonBlanc2petitBouillonBlanc1petit    DSC00044

Présentation : La noctuelle de la Molène, d’origine eurasiatique, est largement répandue en Europe. C’est une espèce commune qui s’attaque aux Scrophularia, aux Buddleia et aux Verbascum (Molène) sauvages et cultivés.

Description : Les chenilles mesurent environ 50 mm de long et sont de couleur blanchâtre à vert clair. La partie postérieure de chaque segment porte un bande dorsale transversale jaune, et les côtés des lignes et des tâches noires. Les pinacules sont noires et la tête est jaune tachetée de noir.

n

Les papillons font de 45 à 55 mm d’envergure. Les ailes antérieures sont lancéolées, ocre brun à brun foncé et les ailes postérieures sont bruns foncés virant à l’ocre à la base. Les papillons apparaissent de mi-avril à la fin mai. Ils pondent les œufs à la face inférieure des feuilles. Les chenilles apparaissent en juin/juillet et vivent sur le feuillage jusqu’en fin de croissance où elles se chrysalident dans le sol à quelques cm de profondeur. Elles restent très longtemps en nymphose, de 4 à 5 hivers.

Moyen de lutte : L’échenillage manuel est normalement suffisant.

Posté par Lucilu à 13:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

16 juillet 2007

Tout nouveau !

Passionnée par la phytopathologie, J'ai eu envie de créer ce blog pour répertorier ravageurs, champignons, bactéries et virus responsables de maladies chez les plantes ornementales et cultivées, sans oublier les moyens de lutte mis en oeuvre pour y remédier. J'espère que vous pourrez y trouver les informations que vous recherchez et je serai ravis de repondre aux questions que vous vous posez.

Posté par Lucilu à 19:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]